Get Adobe Flash player

Les dispositifs

  • La mission socle

La mission « socle », car originelle d’Intermed, recouvre les interventions dans les logements des résidences et foyers Adoma, mais également chez Aralis, un autre opérateur du logement accompagné sur Lyon Métropole.
Il s’agit de favoriser l’accès à la santé des résidents les plus vulnérables et isolés dans leur logement et qui ont fini par créer leur propre invisibilité.

 

  • L’accompagnement des demandeurs d’asile et des bénéficiaires d’une protection internationale

Au sein de certains CADA Adoma ou dispositifs équivalents, les intervenants sociaux oeuvrant à l’accueil et à l’accompagnement des demandeurs d’asile constatent leur impuissance face à certaines situations de santé. N’étant pas professionnels de santé, ils atteignent leurs limites dès lors que les problématiques touchent à l’intime, aux structures psychiques de personnes souffrant de psycho-traumatismes. 
Depuis septembre 2017, Intermed met en oeuvre une nouvelle mission qui s’adresse aux migrants hébergés présentant des problématiques particulièrement complexes, pendant la procédure d’asile et après l’obtention du statut de réfugié.

 

  • Les autres contextes d’habitat : « le diffus »

Intermed, de plus en plus sollicité par diverses institutions (bailleurs sociaux, services sociaux, mandataires judiciaires), intervient auprès de personnes présentant des problématiques complexes de santé, très souvent repérées pour des troubles du comportement, troubles du voisinage ou au contraire, ayant perdu tout contact avec les intervenants ou soignants.
Là encore, Intermed intervient auprès de personnes « non demandeurs mais en besoin de tout » et qui créent leur invisibilité dans leur logement.

 

En Auvergne Rhône-Alpes, le Réseau Intermed intervient dans 9 départements.
En Provence-Alpes Côte d’Azur, le Réseau Intermed intervient dans 4 départements.